Arkhamos


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Fourmis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mysanthropos
Directeur
Directeur
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 34
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Les Fourmis   Dim 7 Déc - 19:12

Sujet pricipal de la célèbre trilogie de Bernard Werber, ces petites bêtes ont de quoi nous étonner et nous émerveiller. Bien avant notre arrivée, elles modelaient le paysage (à leur niveau), cultivaient, élevaient du bétail, guerroyaient, réduisaient en esclavages et encore bien d'autres choses.

Une estimation du nombre de fourmis vivant aujourd’hui sur terre à un instant donné est environ 10 millions de milliards d'individus[6]. Les fourmis constitueraient 1 à 2 % du nombre d'espèces d'insectes, mais près de 20% de leur biomasse. Chaque individu ne pèse que de 1 à 10 milligrammes, mais leur masse cumulée dépasserait celle de l'humanité. Environ 12 000 espèces de fourmis sont répertoriées en 2005, mais on en découvre régulièrement, essentiellement en zone tropicale et dans la canopée (qui n'est explorée que depuis quelques dizaines d'années). Seules 400 espèces sont connues en Europe, alors qu'on peut compter jusqu'à 40 espèces différentes sur un seul mètre carré de forêt tropicale en Malaisie (668 espèces comptées sur 4 hectares à Bornéo,et 43 espèces sur un seul arbre de la forêt péruvienne amazonienne,soit presque autant que pour toute la Finlande ou les îles Britanniques). Environ huit millions d'individus ont été comptés sur un hectare d'Amazonie brésilienne, soit trois à quatre fois la masse cumulée des mammifères, oiseaux, reptiles, et amphibiens vivant sur cette surface. Elles jouent un rôle majeur dans le recyclage des espèces et dans la formation et la structuration des sols. Plusieurs espèces vivent en symbiose avec des bactéries, des champignons, des animaux (papillons ou pucerons par exemple) ou avec des arbres ou des fleurs.



Les fourmis éleveuses :
  • Des pucerons sécrètent un liquide sucré appelé le miellat. Normalement il tombe au sol, mais certaines fourmis s'en nourrissent. Les fourmis tiennent à distance les prédateurs des pucerons et les transportent aux meilleurs emplacements pour se nourrir. Certaines les accueillent au sein même de la fourmilière, pour les espèces se nourrissant sur les racines des plantes. Les fourmis sont donc les seuls animaux connus à posséder, tout comme l'homme, des animaux domestiques.
    Des chenilles myrmécophiles ou aimant la fourmi (généralement bleues, cuivrées, ou aux poils rayés) sont mises en pâture comme du bétail par les fourmis le jour, et sont ramenées à l'intérieur du nid des fourmis la nuit. Ces chenilles ont une glande qui sécrète le miellat quand les fourmis les massent.
    Quelques chenilles myrmécophages (se nourrissant de fourmis) sécrètent une phéromone qui fait que les fourmis prennent la larve pour une des leurs. Les chenilles sont alors emportées dans le nid où elles peuvent se nourrir de larves de fourmi.
    D'autres espèces de chenilles sécrètent une phéromone les faisant passer pour des larves de fourmi. Elles peuvent ainsi se développer en étant protégées et nourries par la colonie. C'est une forme de parasitisme.



Les fourmis apothicaires : elles produisent naturellement, notamment pour protéger leurs œufs et leurs cultures de champignons des insecticides, des fongicides, des bactéricides, des virucides et une batterie de molécules complexes dont les fonctions ne sont pas toutes connues.

[list][*]

Fonctions agronomiques ou pour l’agrosylviculture
Certaines espèces de fourmis tisserandes sont depuis longtemps introduites dans les cultures fruitières pour défendre les fruits d’attaques d’insectes, des fourmis du genre Ectatomma à petits effectifs mais à nids nombreux (11 000 nids/ha comptabilisés dans les plantations de café ou cacao au Chiapas au Mexique patrouillent en permanence et mangeraient annuellement 16 millions de proies pour Ectatomma tuberculatum et 15 fois plus (260 millions) pour Ectatomma ruidum. les Solenopsis invicta défendent la canne à sucre de certains parasites majeurs, comme la Wasmannia auropunctata protège les cocotiers des punaises, mais ces espèces sont souvent invasives et provoquent des piqûres très douloureuses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arkhamos.forum-actif.eu
 
Les Fourmis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Trilogie des Fourmis - B. Werber
» [Débat] Invasion de fourmis
» les hommes lézards se faire manger par des fourmis
» Opération Barador
» Comparaison du monde de WHB et du notre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arkhamos :: Ville d'Arkhamos :: La Forêt des Ombres-
Sauter vers: